Judo : les jeunes brillent au tournoi des Petits Tigres

Les dix-huit petits judokas sont fiers de leur résultat.
© Photo NR

5cdf57478f708257288b4629

Les jeunes judokas poussins ont participé, samedi, à la deuxième phase départementale du tournoi des Petits Tigres. Cette épreuve technique, qui a regroupé plus de 190 participants, s’additionnait au défi des jeunes qui ont déjà participé à la compétition de février. Les dix-huit judokas cancelliens ont montré leur bagage technique acquis lors de plusieurs semaines d’apprentissage. Sous les yeux attentifs des familles, les enfants ont surmonté leur stress pour réussir avec brio puisqu’onze d’entre eux ont obtenu un tigre d’or, cinq un tigre d’argent et deux un tigre de bronze.
« L’implication de notre jeune enseignante, Alison, a porté ses fruits » se réjouissait la présidente, Nathalie Chereau, devant de bons résultats : parmi les quatre participants du département qui ont obtenu 140 points, le maximum, trois sont du club cancellien.

Quatrième roman pour Pierre Orgeur

Un nouveau roman sur le monde rural pour Pierre Orgeur.
© Photo NR

5cdf574a8f708218188b46e7

Pierre Orgeur vient de publier son quatrième roman : « La Succession », une fiction totale liée au monde agricole. « Ce n’est pas la suite des autres romans mais c’est une histoire qui reste liée au monde rural » précise-t-il.
L’histoire part d’une exploitation, dans la famille Harault depuis plusieurs générations, où le père, Félix, a été contraint de reprendre la ferme en tant que fils unique et voudrait, à son tour, que son fils aîné prenne sa succession alors que ce dernier ne le souhaite pas et envisage des études pour être vétérinaire.
Le roman raconte dix à quinze ans d’histoires familiales tendues autour du devenir des uns et des autres, la préparation de la retraite dans le monde agricole, la liberté de choisir sa vocation dans le monde contemporain. Il réserve bien évidemment des surprises pour le lecteur.
C’est donc le quatrième roman pour Pierre Orgeur, après : « Une famille tourangelle », « Fils de la terre », « Retour aux sources ». Décidément on ne l’arrête plus !
« La Succession », aux éditons du Huchet d’or. Dépôt au Super U de Chanceaux, la Boîte à livres de Tours, sur le site Internet du Huchet d’or ou auprès de l’auteur.

Correspondante NR. Sylvie NIVELLE

ALSH/MUTLI-ACCUEIL - LANCEMENT DES FOUILLES ARCHEOLOGIQUES

Le diagnostic archéologique préalable au projet de construction de la structure ALSH/Multi-accueil/RAM, entre la rue des Guessières et la rue de la Grande Ferme, initialement prévu début juin, a été avancé. Il sera réalisé par l’INRAP à partir du 21 mai et durera une semaine.

A l’issue du diagnostic et, dans un délai maximal de 90 jours, un rapport indiquant la présence éventuelle de vestiges archéologiques sera remis à la mairie.

 

 

APPEL AUX SCRUTATEURS

Dans le cadre des élections européennes qui se dérouleront le 26 mai 2019, la commune de CHANCEAUX-SUR-CHOISILLE  recherche des scrutateurs chargés de participer aux opérations de dépouillement (ouverture des enveloppes et bulletins figurant dans les urnes, pointage des votes.)

Conditions : être âgé d'au moins 18 ans et être inscrit sur la liste électorale de la commune.

Pour participer, nous vous remercions de bien vouloir prendre contact auprès de Madame LAISNEY - service des élections au 02.47.55.19.55 ou par mail à l’adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Merci pour votre participation.

Sécheresse : Audition de l’ACZA et de l’ASSIL au Sénat et au Ministère de l’Intérieur

Depuis de nombreuses années, l’Association des Communes en Zone Argileuse d’Indre-et-Loire et l’Association des Sinistrés d’Indre-et-Loire se battent pour faire évoluer les critères de reconnaissance en catastrophe naturelle suite aux sécheresses subies dans le département et pour que les communes impactées puissent être reconnues en état de catastrophe naturelle. En effet, aujourd’hui des milliers de propriétaires en Indre-et-Loire ont vu apparaître des « fissures » sur leurs habitations (certaines devenues parfois inhabitables) suite aux sécheresses successives.

Ils sont aujourd’hui en attente de cette reconnaissance pour faire des travaux adaptés leur permettant de vivre sereinement dans leur maison.

Lundi 29 avril 2019 la mission sénatoriale d’information sur la gestion des risques climatiques et l’évolution de nos régimes d’indemnisation a souhaité entendre Christian Gatard, Maire de Chambray-lès-Tours, Président de l’ACZA, Messieurs Hugues Brier et Gérard Chenedet, Président et Président fondateur de l’ASSIL et Maître Morin, avocat des deux associations, sur la situation en Indre-et-Loire et les évolutions qu’ils proposent.

En la présence de Monsieur le Sénateur Serge Babary, ils ont notamment plaidé pour la reconnaissance de critères géotechniques et non seulement météorologiques, l’allongement des délais pour bénéficier de la reconnaissance de catastrophe naturelle, une modification de la loi pour permettre une expertise judiciaire lors de la contestation de la non-reconnaissance de catastrophe naturelle, et rendre obligatoire les plans de prévention des risques en la matière, ainsi que les études de sol.

Les deux associations ont bon espoir que ces propositions soient entendues par la mission sénatoriale.

Après de nombreux mois d’interpellations, elles ont été reçues le mardi 7 mai par le Ministère de l’Intérieur afin de plaider la reconnaissance de catastrophe naturelle, pour la sécheresse 2018, pour les communes impactées dans le département.

https://senat.limequery.org/877389?lang=fr

 

 

Best World Bookamker williamhill.com reviewbbetting.co.uk